Notice: Undefined index: randombg in /public_html/ndxz-studio/lib/parse.php on line 71

Notice: Undefined index: randombg in /public_html/ndxz-studio/lib/parse.php on line 71
le Bleu du ciel — Centre de photographie contemporaine

-

Centre
de
photographie
contemporaine









Exposition du 4 septembre au 27 octobre 2001

Bernard Plossu : "Train de lumière" et "Cinéma fixe"


avec la complicité de la galerie Michèle Chomette

(Voir la fiche de Bernard Plossu)


Le passage inopiné — lorsqu' en janvier 1966 sa caméra super 8 a été emportée par le Rio Usumacinta au Mexique — mais définitif de Bernard Plossu à l'oeil fixe n'a pas oblitéré les sources et les visées d'un jeune homme nourri de cinéma et de littérature, il l'a gardé flottant au fil d'une photographie que le terme de Nouvelle Vague aurait pu justement qualifier.


Cette exposition où, d'un mur à l'autre, les images assemblées en blocs d'ambiance scénique ou étirées en séquences elliptiques et faussement narratives, devrait permettre de découvrir, apprécier et analyser quelques uns des aspects et composants cinématographiques de l'oeuvre photographique de Bernard Plossu. Que ceux-ci relèvent de son écriture et de son attitude visuelle ou qu'ils forment la substance même de l'atmosphère si particulière qui règne, bien au-delà des effets de bougé éléments par trop repérables mais loin d'être les plus significatifs quant au rapprochement avec le cinéma.Le continuum filmique s'y incarne essentiellement dans la fluidité, celle des lumières, des gestes, des déplacements, et surtout du regard, tour à tour dans le registre de la simplicité réaliste ou poétique et dans celui de la plus angoissante noirceur. Le traitement de l'espace, en extérieurs ou intime, en plan large comme en plan rapproché, se partage entre le goût prononcé de Bernard Plossu pour les géométries cubistes et, à l'opposé, les décors libres et déstructurés propres à l'errance.Parallèlement aux extraits de ce cinéma fixe sera présentée l'intégralité de la série Train de lumière, 22 photogrammes du film super 8 que l'artiste a tourné en 1997 sur le trajet Lyon - La Ciotat en écho aux premiers tours de roue et de manivelle d'un célèbre précurseur lyonnais.

Michèle Chomette, 15 mars 2001




© Bernard Plossu