-

Centre
de
photographie
contemporaine

© Melania Avanzato
© Melania Avanzato
© Pierre Vallet
© Pierre Vallet
© Eric Hurtado
© Eric Hurtado
© Fabienne Ballandras
© Fabienne Ballandras




Les cafés photographiques






Un mercredi par mois, Le Bleu du Ciel reçoit un-e artiste de l'image pour une projection de son travail suivie d'un dialogue avec le public autour d'un apéritif. (Entrée libre)






Mercredi 22 mai 2019 à 19h30
Projection-rencontre avec Fabienne Ballandras (artiste), en dialogue avec Lélia Martin-Lirot (intervenante).




En partenariat avec Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes.


"Les dessins et les mises en scènes photographiées de Fabienne Ballandras nous mettent en présence d'images d'une actualité passée, où elles agissent comme un choc transmis en différé, dans un moment ralenti qui n'est pas encore celui de l'Histoire. Ainsi des clichés de la mission Rosetta – aventure spatiale qui ressemble au futur tandis qu'elle devait éclairer un fait remontant à 4,5 milliards d'années – qui s'achèvera demain par un silence radio. Il en est de même pour ces images de foules (Petits peuples, 2013-2014), qui paraissent prolonger les paysages minéraux et irréels, où la lumière et le relief se confondent dans un même traitement graphique. Si le sujet se précise au regard dans un deuxième temps, que contiennent encore ces images de l'élan révolutionnaire qu'elles témoignaient au monde ? Miniaturisés, énumérés par deux cent (et grisés), ces peuples soulevés de Syrie, de Tunisie, d'Egypte, de Libye, du Yémen et d'Algérie – dont les visages et les revendications se sont effacés sous l'effet d'une surexposition – composent, à peine quelques années après les évènements, un motif ordinaire, uniforme et interchangeable. Cependant éloignées de leur source comme du souci de réalisme, ces images génériques de champs de bataille amnésiques parviennent à déclencher un mince frisson collectif. Il vérifie l'apprentissage des codes et l'action par filtre des images antérieures (de presse ou de fiction) sur celles que l'on nous présente. Les photographies personnelles dont est tirée la série Coucou les enfants (2012)– où s'opère le passage de la maquette au dessin chez Fabienne Ballandras – laissent aisément apparaître ces filtres qui héroïsent la guerre dans l'imaginaire d'un jeune soldat parti en Afghanistan. Mais dans cette transparence et la torpeur de l'attente d'un événement point une énigme, un secret aux contours flous que peut-être le dessin retient quand la photographie prétend ne rien cacher : il concernerait la raison d'être des images, dont certaines sont interdites quand d'autres circulent en grande quantité.


Texte (extrait) de Julie Portier, pour l'exposition L'effet de Réel, Le 19 Crac Montbéliard, 2016


Consulter le travail de Fabienne Ballandras sur Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes : www.dda-ra.org/BALLANDRAS






Mercredi 19 juin 2019 à 19h30
Projection-rencontre avec Melania Avanzato (artiste), en dialogue avec Jean-Emmanuel Denave (intervenant).



"Mes recherches explorent les mémoires déplacées, mon travail est une expérience, une vie d'images qui me lient au monde, la recherche d'une fragilité, d'un vacillement du sens, l'harmonie du déséquilibre.
La photographie est une présence au monde, c'est l'œil attentif de Kairos, le fil sur lequel s'alignent en un instant suspendu nos désirs, nos aspirations et nos nostalgies, c'est exactement nous, ancrés dans un monde fluide, dans l'illusion d'un temps saisissable, c'est l'envie forcenée de vivre et de partager."


Melania Avanzato


Consulter le travail de Melania Avanzato : http://www.melania-avanzato.com/






Mercredi 25 septembre 2019 à 19h30
Projection-rencontre avec Pierre Vallet




"Même sous le plein soleil, les ombres dominent. Depuis plus de quarante ans, Pierre Vallet poursuit un idéal. Une quête exigeante en lien avec l’obscurité. Un clair-obscur impressionniste.
Les photographies témoignent de son engagement depuis 1980 dans le domaine de la photographie. Un oeil sensible, technique, d’un classicisme rigoureux, précis, ouvert à l’imprévu comme aux perspectives patiemment étudiées.
[...]
"Dans la photographie, nous sommes témoins de l’invisible". Animé par cette capacité à s’arrêter sur des instants ignorés communément par l’oeil, Pierre Vallet est venu à la photographie par l’intermédiaire de la gravure. Son attirance pour cette technique artistique n’est pas anodine. En s’engageant sur cette voie -faire naître la lumière à partir de l’ombre- , il s’est donné une « raison de vivre » et la possibilité de stimuler ce moteur que l’on appelle le désir. Armé de son Leica, il a cheminé dans différentes réalités, avec toujours le besoin de partager ; « J’ai voulu me raccrocher au grand chariot de l’art qui avance vers la Beauté, cite-t-il. Cette Beauté qui sauvera le monde ». Il a découvert un monde riche de sens. Le croisement des arts le fascine et nourrit sa pratique. La musique, la littérature, la peinture et le cinéma alimentent son inspiration, complètent ses connaissances, forment son éducation."


Fabien Franco


Consulter le travail de Pierre Vallet : http://www.pierrevallet-photographe.com/






Mercredi 16 octobre 2019 à 19h30
Projection-rencontre avec Eric Hurtado (artiste), en dialogue avec Cédric Avenier (docteur en histoire de l'art, architecte)




Speculum Memor, une conférence d'Eric Hurtado


Eric Hurtado, poète, artiste photographe et cinéaste nous propose dans cette conférence de mettre en lumière les enjeux de son travail photographique, notamment pour cinq expositions récentes , Le point aveugle, Et in Arcadia ego, Les Arques, A la lisière, Dernière promenade et Voix.
Dans ces installations photographiques Eric Hurtado utilise de grands miroirs noirs pour mettre visuellement en abyme l'espace d'exposition et questionner dans le même temps l'essence de la photographie, qui était considérée à sa naissance comme "un miroir qui retient toutes les images".
Quelle distance entre une image et son reflet, entre l'empreinte photographique de la lumière et sa réflection dans un miroir ?
Changer son regard en vision .
Une translation de l'attention du photographe, le point de vue ne se situant plus en face, mais derrière le sujet, derrière le miroir.


Consulter le travail d'Eric Hurtado sur Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes : : http://www.dda-ra.org/fr/oeuvres/HURTADO_Eric/